Je vais au repas de ses parents, c'est décidé ...

Publié le par Bambou

Fab est en train de dormir. Il est arrivé il y a une heure environ.

Et tu as pris une décision pour dimanche ?

Oui ... Grâce aux commentaires du blog, je me suis décidée à aller manger chez ses parents ... Apparemment Fab a demandé si mon chien pourrait venir et ils ne veulent pas. Tant pis, je prendrai un livre au cas où.

Tu donnes l'impression d'y aller à contre coeur ...

C'est le cas. Je n'ai vraiment pas envie d'y aller. Parce qu'il s'agit d'un repas où l'on va se retrouver à huit autour d'une table (comme pour l'anniversaire de Fab l'an dernier), où ils vont parler de souvenir et d'autre chose où je n'aurai rien à dire mais également parce que je suis très mal à l'aise en général avec ses parents.
Ils ont trente ans de mariage à leurs actifs, mais perso je ne vois plus d'amour entre eux (je ne rentrerai pas dans les détails mais il n'y a pas que ça)  et j'ai toujours le sentiment qu'ils pensent du mal de moi sans oser me le dire en face.
Pour ce qui est du frère et de la belle soeur, ils sont très sympa mais ça ne me suffit pas pour que je puisse me sentir totalement à l'aise en leur présence.

Peu importe de toute façon, ta présence devrait suffire. Et au moins, tu peux te dire que les parents de Fab ne pourrons pas te faire de reproche parce que tu as décliné leur invitation au repas.

C'est ce que je me dis. Quitte à rester assise pendant une heure à une table, j'aurai au moins la conscience tranquille. Ce qui me fait peur c’est que ma mauvaise humeur prenne le dessus et me rende insupportable. Quand je ne veux pas faire une chose je suis du genre à faire la gueule tout le long. Bon, là, comme il s’agit « d’inconnue » je pense que je resterai « normal ». Par contre je pense que je vais m’en prendre à Fab, et je m’en veux déjà ...

Un peu comme à Noël.

Exactement. Pour Noël, j’avais dit à Fab que je voulais le passer toute seule avec lui. Mais lui et ses principes ont refusé, préférant passer le soir du réveillon en famille et il m’avait dit qu’il irait chez lui pour le 24 avec ou sans moi.

C’est Noël, tu peux le comprendre, non ?

Je pense qu’une personne qui a fêté toute sa vie le réveillon en famille peut comprendre. Pour ma part, j’ai déjà passé deux Noël seule donc me retrouver seule avec mon chéri, je trouve déjà ça formidable... Mais bon, ce n’était pas l’opinion de Fab donc je suis allée avec lui.

Et comment c’est déroulé la soirée ?

La première heure, assez mal. J’étais enfermée dans la chambre de Fab en pleurant tout ce que je pouvais. À un moment j’ai croisé son père en allant aux toilettes et il m’a demandé si j’allais bien (à ma tête, c’était évident que non) et j’ai bien failli éclater en sanglot devant lui. Je lui ai fait un petit hochement de la tête en me dirigeant dans la pièce vide la plus proche pour pleurer à nouveau ... Ça peut sembler étrange de pleurer pour si peu ... Mais je suis comme ça.

Tu as peur que dimanche se déroule de la même façon ?

Je n’en ai pas peur, je sais que ça ne se passera pas bien. Pour l’anniversaire de Fab, j’avais pleuré à table alors que mon agoraphobie n’était pas aussi prononcé qu’aujourd’hui. En plus de ça, la veille je dois allée à la SPA et le lendemain je dois à nouveau me rendre à Auchan.

D’ailleurs je pense qu’Auchan attendra un ou deux jours de plus. Je ne pourrai pas faire une aussi grosse sortie après la SPA et la réunion de famille.

Fab devait être content quand tu lui as annoncé que tu comptais l’accompagner dimanche.

Non même pas ... Ou il ne l'a pas montré. Quand j’ai dit « Tu pourras dire à tes parents que je serai là », il n’a rien dit. Silence totale. Je lui ai fait remarqué qu’un petit « merci » ou message d’encouragement serait appréciable il m’a dit qu’il ne savait pas quoi me répondre et il a terminé sur un petit « merci ». Maintenant j’espère seulement que je ne changerai pas d’opinion d’ici dimanche. Ça ne sera pas la première fois que j’annule une sortie au dernier moment parce que « je le sens pas ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bambou 06/04/2007 02:07

Merci pour vos messages de compassions et d'encouragement, ça m'aide à progresser et à ne pas me laisser aller. Sans vous je me serais renfermée sur moi même, comme je l'ai si souvent fait ...
Merci à vous :)

cassymary 05/04/2007 18:47

Bonjour bambou.
Gràce à ton com chez moi j'atteris ici. je ne peux te donner aucun conseil. mais ce que je lis me parle . J'ai vecu bien des situations que tu decris. Mais si j'en avais un ce serait: prends soin de toi, sois indulgente avec toi même. Le mieux passera par  un vrai dialogue entre toi et ton agoraphobie. Fait d'elle, non pas une ennemie, mais une collocataire encombrante.  Prends tes marques sur elle. Tolère là mais garde la main mise. Délimite, tout doucement,  ses "quartiers".  mais vas y molo. A ton ryhme, et non pas à son pas.
Le but c'est, pour chaque situation anxioligène,  d'analyser si le bénéfice que tu tireras de la situation est plus important que l'anxiété, voire la grosse angoisse qui accompagnera l'action. Si la réponse est NON. Evite, en tout cas pour l'instant, et revoies tes défis à la baisse.
Alors pour dimanche, tu fais comme tu le sens, mais donne toi le droit d'éviter au dernier moment, la clef étant de ne pas se sentir prisonnière, d'avoir une porte de sortie.
 Ton ami ne sait pas ce que tu vis, il n'a aucune idée de ton calvaire quotidien, et on ne peut lui en tenir gré. Mais , un jour surement, si il respecte ce que tu es, il acceptera d'écouter ton mal et de t'aider à te battre. Sinon, il sera temps peut être  d'imposer ce que tu es, au risque  de......
Je te souhaite plein de courage bambou et reviendrai lire tes batailles.
A bientôt.

In-quiétude 05/04/2007 16:53

Bonjour Bambou, je suis seulement de passage. Je n'ai pas eu le temps (pour le moment) de lire tout ton blog mais ce ne serait qu'une question de temps.
Je te comprends très bien. Je suis passé par là. Tu dois te rendre compte, tout comme Pastelle l'a bien expliquée, que seuls les agoraphobes (et ceux qui sont passés par là) peuvent appréhender ce problème.  Aussi, la réaction de Fab est tout à fait normale pour deux raisons:
- la première, c'est qu'il n'a pas ce problème et ne la pas encore assimiler.
- deuxièmement, aller manger chez ses parents, pour lui, est une situation normale donc, pourquoi un merci?
Il ne faut surtout pas le juger mais bien lui expliquer ton problème. Par la même occasion, tu devrais expliquer la situation à ses parents. Tu dois comprendre que eux aussi ne connaissent pas ton problème et peuvent croire que tu les détestes.
Pour résoudre ce problème, ou tout du moins apporter  une première améioration, c'est d'en parler. En parler, là est la CLÉ!!!
Je te souhaite bonne chance Bambou. Je passerai prendre de tes nouvelles.

Pastelle 05/04/2007 14:41

ouuuuuh que je suis fière de toi Bambou!!!!!! Oui, oui, tu entends bien! je suis FIERE de TOI!!!
Bon, je tiens quand même à te rassurer en parlant encore une fois de mon expérience personnelle ( oui, je sais, je suis chiante! lol )!
La réaction de Fab est normale, du moins, mon homme avait la même. Je voulais à tout prix qu'il me comprenne quand j'acceptais une invitation qui pour moi, était l'effort du siècle.... Mais il ne me disait jamais rien, ni un bravo, ni un "merci pour ton effort", etc. En fait, comment pourrait il comprendre ce qu'ils n'ont jamais vécu....... Et puis bon, la plupart des hommes n'exprime pas ce qu'il pense... Alors n'en veut pas à Fab, mais explique lui simplement quel effort tu fais, moi, j'ai carrément montré le site Déploie tes ailes à mon homme à l'époque, pour qu'il comprenne bien que l'agoraphobie est bien un problème grave et non un caprice ou un simple trait de caractère.
Quand au repas en lui -même, ne t'en fais pas, je suis sûre que ça vabien se passer!
Tu sais, rappelle toi cve que je t'ai dit, si tu te retrouve seule avec ta belle mère, tente de lui expliquer ton problème. moi, j'avais entamé la discussion en disant: " je m'excuse pour mon comportement qui parfois doit vous sembler étrange... Je souffre d'agoraphobie." Là, elle m'a posé des questions, et j'ai répondu, tout simplement.... Après, elle en parlera aux autres quand tu ne seras pas là et voilà, tout le monde sera au courant et donc, ne te tiendra pas rigeur de tes larmes, etc. Ils essaieront de te mettre à l'aise!
Je t'assure, ça a marché avec moi. A l'épque, j'avais l'impression qu'ils me détestaient, mais maintenant, je sais qu'ils m'adorent, qu'ilw me comprennent et qu'en plus de ça, ils sont fiers de mes progrès, car de jour en jour, je prends confoance avec eux, donc tu verras, ça commencera par quelques larmes et dans quelques mois, tu arriveras à esquisser des sourires en leur présence! ;)

indigowoman 05/04/2007 14:13

oui sois fière de toi ! peu importe les autres, ils ont eux aussi leur souci !
je sais que c'est bien trop facile de ma part de te dire ça, mais le principal c'est que toi tu y ailles, tu ne refuses pas l'invitation, tu ne dénigres personne ! s'il le faut, là-bas, dis leur que tu as un petit souci, et puis voilà, tu n'as pas à te justifier !!!

je sais ce que tu traverses ma jolie, mais tu verras, ça passera... je crois en toi ! bon courage ; j'ai hâte que tu ailles te chercher un chien, moi le mien m'a tellement aider, tant d'amour !!!

bisous et à plus !