Dispute à 2h du mat'

Publié le par Bambou

Encore un coup de déprime. Il est 2h du mat' et je n'arrive pas à m'endormir. Comme d'hab remarque, c'est sans arrêt comme ça depuis quelques jours.

 

Je viens de me disputer avec Fab à cause du mariage. Il ment souvent à ses parents ces derniers temps. Même si d'un coté ça ne regarde que lui, ça me fou hors de moi. Surtout qu'il dit toujours la vérité là où un petit mensonge simplifierait bien les choses ... Mais bon, c'est sa famille, pas la mienne et il en fait ce qu'il en veut.

 

Quoi qu'il en soit, le problème n'est pas là. Le problème : c'est le mariage. Il ne sait toujours pas combien de personne seront présentes. Il ne sait pas et il s'en fout totalement. Ça fait des semaines que je lui demande ce petit renseignement. Je me suis engagée à venir au mariage s'il ne me donne un petit coup de main, chose qu'il ne fait pas. Je ne demande pas grand chose pourtant, juste le nombre d'invité pour que je puisse m'y préparer en m'imaginant des scénarios afin que je sache à l'avance quoi faire selon tel ou tel situation.

 

Mais non, Fab s'en fout. Quand je lui dis que j'ai vraiment besoin d'un petit soutient pour ce jour là puisqu'il y aura du monde et qu'en plus je ne connaîtrai personne, il me répond avec son air innocent "moi non plus je ne connais personne tu sais !"

Non mais quel abrutit !! C'est son frère qui se marie et il est même pas capable de réaliser que sa famille est donc invité ! C'est pas possible, je n'y crois, mon Fab ne peut pas être aussi con ...

 

Quand je lui ai demandé à quel heure il souhaitait que l'on rentre il me répond "toi tu rentreras avec des voisins qui habitent vers ici, tu verras ils sont sympa". Quand je lui répond à mon tour que c'est avec lui que je veux rentrer, qu'après une journée aussi dur psychologiquement pour moi, c'est de sa compagnie dont j'ai besoin, pas de celle d'un voisin qui ne connaît même pas mon existence... Il dit que je suis égoïste. Il m'a dit que le jour ou j'aurai un boulot et que l'on devra être séparé, il faudra que je m'adapte. Il ne veut pas comprendre à quel point cette journée me fait peur.

 

Pour terminer il m'a dit "bon, tu ne veux pas venir c'est ça ?", j'ai répondu en lui disant que vu la tournure de la discussion, il était probablement préférable que je ne vienne pas.

Il ne m'a rien répondu cette fois et il s'est endormi, à croire que c'est ce qu'il attendait depuis le début.

 

Je me sens si mal, tellement mal ... Je n'arrête pas de pleurer en silence pour ne pas le réveiller bien que le bruit du clavier fasse un bruit pas possible ...

 

Au dernier mariage où je suis allée, c'était avec Romain. Je n'étais pas aussi atteinte de ma phobie à cette époque, mais je préférais tout de même les endroits isolés du bruit et du monde. Mon ex m'avait laissé seule par moment ce qui me provoquait un certain malaise. Mais je n'ai rien dit et j'attendais que ça passe.

Quand j'ai parlé de cette histoire à Fab la première fois (nous n'étions pas encore ensemble à cette époque), il me disait qu'il ne m'aurait jamais fait un truc pareil, que si c'était lui, il ne m'aurait pas lâché d'une semelle.

Mais là c'est le mariage de son frère, il est témoin, et refuse de se prendre la tête pour moi.

 

Je ne voulais pas qu'il soit en permanence à mes cotés, c'est le mariage de son frère, c'est normal qu'il passe du temps à droite et à gauche. Mais qu'il passe me voir de temps en temps pour s'assurer que le chien et moi allions bien m'aurait vraiment fait du bien. Au lieu de ça il préfère me dire "bon, tu veux pas venir c'est ça". Quand il finit une phrase par "c'est ça" c'est qu'il espère recevoir un "oui" en réponse. Nous ne sommes ensemble que depuis un an mais je le connais depuis ...

 

Il m'a fait mal également quand il m'a parlé de sa mère ... En fait, le jour même de notre rencontre elle est allée dire à son fils chéri qu'elle était déçue et qu'elle me trouvait trop renfermé. Fab a fait l'erreur de m'en parler ... J'ai pleuré pendant toute une nuit en me disant que j'avais foiré notre rencontre officielle. Lui, il essayait de me consoler en me disant que sa mère apprendrait à me connaître avec le temps.

Le hic, c'est qu'elle ne me connaît pas vraiment mieux puisque je ne suis pas assez extravertie pour eux ... Bah ça sincèrement désolée, mais on ne va pas me changer du jour au lendemain.

 

Fab dort toujours, à moins qu'il fasse semblant j'en sais rien. Mais ça me fait mal. Je voudrais pouvoir en discuter avec lui. Mais quand il est fermé à toute discussion il n'y a rien à faire.

 

J'en ai marre.

Publié dans Perte de conscience

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sérénité 04/06/2007 03:13

Ma chère Bambou,RIEN n'est plus important que TON bien-être physique et moral. Et ce mal qu'est l'agoraphobie, peu de gens peuvent le comprendre à moins de lire sur le sujet et les symptômes psychosomatiques et physiques que ça entraînent. C'est très difficile et je comprends SANS DIFFICULTÉ l'appréhension et la peur que tu peux ressentir en ce moment face au mariage qui arrive bientôt. Je n'ai pas l'intention de te dire quoi faire quand je dis que tu devrais en parler et t'ouvrir à sa famille... ce que je peux te dire cependant c'est qu'avec mon vécu et l'expérience avec cette «maladie» dès que je l'ai avoué, cela m'a enlevé une bonne partie de l'anxiété que je traînais juste de ne pas le dire. Et je me suis dit, merde, qu'ils comprennent ou non, à partir de maintenant c'est MOI qui décide où je vais, avec qui, si je désire y aller et si je sens que je serai capable d'y faire face. Que ce soit au niveau familial ou professionnel. Et tu sais quoi? on me respecte plus maintenant... face à mes refus à des invitations. Je sais que si tu dois y aller ou te sens obligée d'y aller parce que personne n'est au courant à part ton copain, c'est une situation délicate pour toi, mais dis-toi que le mariage aura lieu même si tu n'y es pas, si tu ne t'en sens pas capable. Qui va souffrir si cela tourne mal au mariage pour toi? les invités? les mariés? les parents de ton copain ou ton copain? NON ce ne sera que TOI. Si tu as une bonne complicité et une confiance totale en ton copain, et s'il te comprend, laisse-lui la chance de t'y emmener et qu'il prenne soin de toi là-bas. Aussi, il y a plein de petits trucs que tu peux faire. Rester un peu à l'écart et jaser avec une ou deux personnes à la fois. Te placer dans des endroits où tu ne te sens pas en «panique». Aller à la salle de bain plus souvent, afin de te retrouver seule et calmer l'anxiété si tu en as. Enfin, la décision t'appartient ma chère Bambou et si tu décides d'y aller, tu seras assez forte et tu passeras probablement une belle journée, à ta façon, sans que les autres s'aperçoivent de quelque chose. Après le mariage, à un autre moment, peut-être l'avouer te permettra pour les prochains événements de choisir toi-même et sans te sentir obligée et pour la BONNE raison.Je t'informe que j'ai beaucoup de livres et d'articles que j'ai accumulés au cours des années sur cela et que dans les prochains jours, j'ai l'intention de mettre sur mon blog quelques petits textes... question d'attirer l'attention et de faire connaître aux gens ce qu'est l'AGORAPHOBIE et la phobie sociale.Tu me donnes des nouvelles, suite au mariage,  si tu le veux...Sérénité

Jc 03/06/2007 11:20

Hier soir, Bambou, les mots m'ont manqué à la lecture de ce texte pour  traduire ce que je ressentais. Mais l'impression que tout cela laisse : c'est une jeune femme qui devrait vivre à plein poumons avec son copain, et qui vit enfermée dans un appartement en ayant pour toute visites des importuns. Tu as bien fait de prendre rendez-vous chez un psy. Tout cela ne peut pas durer.  Ne te dispute pas avec Fab. Les mots que nous prononçons dans la colère se retournent contre nous, le jour où le mal que l'on a pu faire aux autres nous fait souffrir. Je me demande si habiter la campagne ne serait pas mieux pour toi. On peut y éviter gens.

Bambou 04/06/2007 02:05

Je ne suis pas colèreuse en général, mais je suis assez succeptible malheureusement ... Fab le sait et ne m'en tient pas vraiment rigueur quand je prend mal une chose(heureusement pour moi d'ailleurs ...). Je rêve d'habiter à la campagne ... Dans une belle maison avec jardin pour que je puisse profiter de la lumière du jour et du soleil tranquillement. Mais pas évident de vivre dans ces conditions sans voiture, ne serait ce que pour aller au travail ou à l'anpe ...Un jour peut être ...

Sérénité 03/06/2007 09:17

Salut Bambou,Je viens de lire ton texte... je ne sais pas depuis combien d'années tu es agoraphobe, moi je le suis ou plutôt l'a découvert il y a 15 ans. J'ai vécu l'enfer avant d'accepter d'avoir un suivi et une médication afin que je puisse fonctionner en société, à mon travail car j'ai été une période de 6 mois à ne plus sortir de chez moi. Ni pour le travail, ni pour l'épicerie, rien. Panique totale et agoraphobie. Pour revenir à ton texte, cela me rend triste pour ta relation avec ton copain... ce n'est pas facile pour eux de comprendre nos refus quand il y a des rencontres familiales, des sorties de groues, partys... nous devons surmonter toute la barrière qui nous empêche d'y aller et les symptômes aussi qui s'ajoutent. Finalement, c'est nous qui souffrons le plus dans tout cela. Il faudrait peut-être que tu es une bonne discussion «ouverte» avec ses parents, sa famille, et autres proches qui ne sont pas au courant de cette maladie et qui nous fait passer pour soit des «sauvages» soit des personnes qui n'aiment pas le «monde» ou tout simplement qu'on se trouve des raisons pour ne pas aller à certains endroits. Longtemps, j'ai caché mon état à des ami(e), des proches, des collègues de travail, les chums qui ont passé dans ma vie et j'avais l'air pour eux d'une personne «pas normale»... par bout. Quand j'ai décidé de dire ce qui en était au juste de ma situation et de ma santé... j'ai senti un gros poids tombé et je souffrais moins et je mentais moins aussi à propos de mes refus ou de mes actions.Si tu veux m'écrire ça me fera plaisir car malgré que j'ai une médication pour cela maintenant je le suis encore et par moment comme dans le «métro» et dans les «foules ou grands espaces» je sens l'anxiété et la panique remontées. Mais je vis avec cela, il y a des jours plus faciles que d'autres... alors ces journées là, je profite de plusieurs choses que je ne serais pas capable de faire les autres journées.Je t'envoie des ondes positives et j'espère que la situation entre ton partenaire et toi se règlera pour le meilleur.Sérénité

Bambou 04/06/2007 02:01

Merci pour ton passage du coté de chez moi Sérénité.J'ai commencé a être agoraphobe il y a 4/5 ans environ mais c'était loin d'être ... Ce que je vis actuellement. Depuis toute petite, j'ai toujours eu du mal à me meler aux autres, que ca soit en classe où même ailleurs. J'ai donc eu cette habitude de me retrouver seule en quasipermanence et à développer une sorte de peur des autres en général. J'ai réussie à être un peu plus "libre" au moment de l'adolescence. Malheureusement ca n'a pas duré eternellement ..Mon agoraphobie a empiré avec les années. Au départ, je supportais de moins en moins les boites de nuit et je laissais mes amies sortir sans moi. Puis je ne faisais plus les boutiques et je privilégiais les commandes par correspondance. Bref, tout c'est fait petit à petit, et j'en suis actuellement à ne plus pouvoir sortir seule.Tu n'es pas la première à me conseiller d'en parler à la famille de mon copain ... Je devrais le faire, je l'avoue ... Mais d'un coté, c'est tellement dur de parler de ça à visage découvert ... De toute manière je suis invitée au mariage de mon beau frère samedi prochain (avec 75 invités ...), je pense que le sujet va certainement arrivé à un moment ou à un autre, surtout si je commence à me sentir mal.Merci pour ton commentaire, il me fait vraiment chaud au coeur et à bientôt :)

indigowoman 02/06/2007 21:56

je viens de tout lire, même les articles suivants...je t'embrasse bien fort,je pense à toi,à bientôt,

Bambou 04/06/2007 01:53

Coucou Indigowoman, gros bisous à toi aussi ;)