Retour au source avec mon beau père

Publié le par Bambou

Il est peut être temps que je me replonge un peu plus dans mon passé. Ayant plus ou moins terminé mon récit sur ce qui concerne mon père, il est temps à présent que je vous reparle de ma vie quotidienne auprès de ma mère, mon beau père Guano ainsi que ma soeur Mel. Si vous ne vous souvenez plus du décor, il vous suffit de cliquer ici pour tomber sur le dernier article concernant cette période afin que vous puissiez comprendre la suite ci dessous.



" - Qu’est ce que tu fais là ? T’es pas chez toi ? Où est Maman ?
- Je viens tout juste d’arriver. J’ai laissé Maman à l’hôpital, elle veut que je vienne la chercher vers midi.
- Qu’est ce qu’elle fait là bas ?
- C’est Guano, il a eu une hémorragie cérébrale et il est dans le coma depuis quelques heures.
- Et le chien, il va bien au moins !
- Oui oui bien sur, je l'ai ramené il est dans la cuisine là."

Évidement, je m'inquiétais plus pour notre berger allemand que pour notre beau père, il ne faut pas oublier que lui, contrairement au chien, je ne l'aime pas. Cependant, je m’intéressais tout de même à l’état de Guano. Par simple curiosité bien sur ...

Au fur et à mesure que ma soeur m’expliquait la situation, je commençais à me souvenir de la veille. En allant dans ma chambre, j’étais passée devant la cuisine et j’avais pu y voir Guano en train de se tenir la tête de douleur devant un verre d’aspirine. Malgré son terrible mal de crâne, il était tout de même allé bosser, et c’est ce qui lui a sauvé la vie d’ailleurs.

Les médecins ont expliqué par la suite, que si mon beau père était allé se coucher, il ne se serait certainement pas réveiller.

Quoi qu’il en soit, ma mère était très inquiète au moment où elle a trouvé la voiture de son mari sur le bord d’une route. Ma soeur s’était arrêtée et toutes deux l’ont finalement trouvé inconscient au volant et le chien dans le coffre qui ne cessé pas d’aboyer.

Elles ont appelés les secours et il a de suite était embarqué aux urgences. Ironie du sort, c’est un « bougnoule » comme dit si bien Guano qui décida de l’opérer et qui lui sauva (malheureusement) la vie. Il ne faut pas croire qu’il lui en fut redevable ... Malgré son coma d’une vingtaine de jours, il finit tout de même par se réveiller et l’une des premières phrases qu’il sortit fut « il a voulu me tuer !! » en pointant son sauveur du doigt ...

Petit détail que je n’ai pas expliqué. J’ai eu droit de lui rendre visite avec ma soeur (c’était dans l’unique but de soutenir ma mère dans ce moment difficile). Il n’était plus dans le coma mais complètement dans le coltard. Il ouvrait de temps à autre les yeux mais il ressemblait plus à un légume qu’autre chose. Quoi qu’il en soit, il était plein de perfusion le voir dans cet état m’a fait un choc. J’ai versé une petite larme ... Ma mère a cru que c’était de tristesse. Je n’ai pas eu le courage de lui avouer que j’étais triste à l’idée qu’il ne soit pas mort.

Mais il s’est bien réveillé ! En plus d’accuser son médecin d’assassin, on constata rapidement qu’il était amnésique partiellement. La première fois qu’il vit ma mère, il pensa que c’était une infirmière. Ma mère a été terriblement peiné et je la comprend.

Il est resté quelques temps à l’hôpital sans même rentrer à la maison. Je ne peux pas dire combien de temps exactement, je ne m’en souviens pas, mais il me semble que ce fut environ cinq ou six mois. Durant ce temps, nous ne voyons plus Maman que d'habitude même si l'ambiance n'était pas toujours au top. Ma soeur passait souvent pour tenir le commerce avec elle. À deux, c’est toujours moins lassant ... Pour ma part, je faisais rapidement mes devoirs pour pouvoir rester avec elle également.

Quand il est revenu à la maison pour la première fois, ma soeur était à Paris avec une amie. Par contre mon frère était là durant la soirée. Je m’en souviens comme si c’était hier ...

Publié dans Quelques bases

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Petite-Jeanne 19/05/2008 19:27

Voilà 1 heure que je lis ton enfants, je suis boulleversée.Je reviendrais...

Bambou 20/05/2008 00:10



Dans ce cas, à bientôt :)



Jc 24/06/2007 21:47

Chen Jie 24/06/2007 13:10

Comme le dit si bien le dicteur Lee dans Infernal Affairs... (tu connais ce film... n'est-ce pas?! ^__- ) "le cerveau humain n'est pas fait pour garder des secrets!"Mais je trouve que ton récit ici est une preuve de grand courage, personnellement je crois que je ne pourrais jamais faire ça, même si ça me libèrerait de certains problèmes que je traine derrière moi comme des vieilles casseroles rouillées...Bon dimanche et bon courage pour nous raconter la suite... finalement, ce n'était peut-être pas si mal pour toi qu'il soit devenu en partie amnésique non?Je plaind ta mère par contre... c'est toujours dur de voir la personne qu'on aime souffrir ou bien vous faire souffir sans s'en rendre compte... Au mauvais qu'ait été cet homme... 

TMS25 24/06/2007 11:31

certains souvenirs sont toujours en nous tenaces comme si cétait hier

Jc 24/06/2007 10:46

Ne ronge pas ton frein, ce que tu as sur le coeur, dis-le. Tu verras qu'un secret étalé au soleil rétrécit à vue d'oeil. Le Grand Roman d'un petit homme, Yves ThériaultJuste pour ajouter : tu n'es pas coupable du mal que l'on t'a fait. Bious