Dans le centre commercial

Publié le par Bambou

L'épreuve du bus terminée, direction Mc do. Pas de chance, il était plein ... On s'est quand même trouvé une place à l'étage pas trop isolé mais dans un coin de la pièce. On est resté là pendant une heure à discuter (bonne occasion pour reposer mes petits petons) et après direction centre commercial ...

Première chose que l'on prend, un chariot. Ma croûte me faisait toujours aussi mal, mais pas le choix, j'avance sans rien dire... On a passé facilement 1h30 dans le magasin, commençant par les conserves pour finir au rayon poissonnerie. Il n’y avait pas grand monde et pourtant, je me sentais très mal à l’aise... J’avais du mal à respirer et j’avais l’impression que tous le clients d’Auchan me suivaient juste pour être dans le même rayon que moi.
J’étais tranquillement dans le rayon du Riz, toute seule, cherchant mon riz gluant sans penser au monde qui m’entourait et voilà que 4 ou 5 personnes arrivent et commence à discuter à 30 centimètres de moi !! Ça peut sembler ridicule mais je suis partie ...
De toute façon j’ai eu raison, le riz gluant se trouve au rayon exotique.

Ça était comme ça tout le long ...

Je regardais un rayon ainsi que derrière moi avant de m’engouffrer à l’intérieur. J’ai tout fait pour les éviter. Mais dans un centre commercial, faut pas trop rêver ...

Et  j’ai finalement eu une toute petite crise.
J’étais au rayon oeuf et en l’espace de10 secondes, le rayon où je devais être seule avec Fab s’est remplie d’une dizaine de client. J’ai commencé à m’éloigner en frôlant les étagères, puis je me suis arretée et j’ai commencé à pleurer. J’avais toujours du mal à respirer et la première envie qui me venait en tête à ce moment là, c’est celle de disparaître. Fab m’a rejoint et m’a prit dans ses bras. J’ai attendu ainsi pendant 5 minutes, le temps que je me calme et que je puisse remarcher toute seule.

Et on est repartit, ce fut comme çà tout le long ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rastacouet 25/03/2007 17:56

ohhhh non je te rassure tu es loin d'être la seule mm si beaucoup de gens ne veulent/ne savent pas y mettre un nom ou en parler ;)

rastacouet 25/03/2007 17:22

bonjour bambou , je suis ago depuis l'age de 17 ans et j'en ai 37 !! avec des hauts et des bas bien sur , mais disons en gros ma vie n'a été que vers le bas ...ça fait deux ans dejà que j'ai bcp de mal à sortir , des années que je ne prends plus les transports en commun  et pour completer le tout je viens d'apprendre que j'ai une maladie invalidante . J'ai eu la chance de rencontrer sur le web une super psy qui a su me comprendre et me prendre en charge .Je me suis cassé le bras il y a 6 semaines et je n'envisageais mm pas d'aller à l'hopital !!! alors voici les trucs qui m'ont permis d'y arriver : anxiolytique avant tout , une bouteille d'eau (pour enlever la sensation desagreable de bouche seche qd on cherche son souffle et se mouiller les avant bras , la fraicheur de l'eau soulage agreablement .Ensuite je ne lache absolument pas mon telephone portable d'un pour appeller ma psy si ça va pas sinon une copine , parler de tout et de rien me change les idées ...bien entendu mon mari m'accompagnait ...eventuellement si je dois attendre je prevois un magasine ou mieux un mot croise (ça oblige tes neurones à travailler !!) et le top du top , j'essaie de trouver qq1 à qui parler de tout et de rien ...des petits bonbons à la menthe pour lutter contre la sensation de manque d'air (effet frais garanti !!) oui je sais il faut partir avec un grand sac et alors ;-) ton bien etre n'a pas de prix ! ensuite tu reagis tres bien qd tu as tes crises et que tu attends que ça passe ...effectivement tu peux demander à aller au wc , reprendre tes esprits ou dehors , le mieux c'est encore d'apprendre à dire aux gens que tu n'es pas tres bien et que tu as besoin d'air , rappelle toi tjrs que tu as la possibilite de partir qd tu veux , que tu n'es pas enchaine au lieu ..tu noteras dans mes conseils un long parcours d'experience ;-) si tu veux je peux te donner mon tel et on peut s'appeller ce fameux jour et tu verras tout ira bien ! super idée que de prendre un chien , ma chienne me rassurait bcp dans la rue mais elle m'a quittée il y a deux ans :( mon mari m'a offert un autre chien depuis ! je crois que je t'ai assez soule :) allez haut les coeurs miss !! c'est quoi une heure à passer qd la journee fait 24h ! courage à toi :) je surveillerai tes progres ;-)

Bambou 25/03/2007 17:51

Merci pour ton passage Rastacouet, je n'oublierai pas tes precieux conseils :)C'est toujours encourageant de voir que l'on est pas un cas unique (même si c'est un peu égoiste de penser ca ...) Bisous !

Lulu 21/03/2007 20:31

Waaa, alors je connaissais ça mais je ne savais pas que ça pouvait aller jusque là ...
En tout cas, je trouve que tu as beaucoup de courage, et je te félicite, j'espère vraiment que tu vas t'en sortir (si tu le veux vraiment)
Je reviendrais prendre de tes nouvelles.
A bientôt.

jc 21/03/2007 19:29

c'est ça le vrai courage : se battre contre soi-même !

Pastelle 21/03/2007 15:26

kikou bambou! tu sais, en te lisant, je crois que tu te trompes.... tu ne souffres pas d'agoraphobie, qui est la phobie des endroits clos ou des grands espaces, des foules, etc. je constate ça car même si tu as peur, tu sors, hors, une agoraphobe ( et je l'ai été ), ne sortirai pas du tout surtout au mac do ou dans un supermarché.je crois en fait, que tu souffres d'une autre phobie, la phobie sociale. cette phobie c'est la peur des gens. tu peux sortir, mais tu ne supportes pas le regard des autres, etc. Ce sont les autres qui t'effrait.la preuve dans cet article où tu fais une crise dès que le rayon s'emplit de monde.après avoir guéri de l'agorphobie, je pouvais sortir. mais je souffre du même mal que toi maintenant, la phobie sociale. voilà pourquoi je te dis et te confirme tout ça....la phobie sociale est une phobie qui gâche la vie, mais en tout cas, je sens que tu as beaucoup de courage, cette sortir le prouve! tu as eu une crise, certes, mais tu y es arrivée! ;)

Bambou 22/03/2007 14:49

Merci pour ton soutien Pastelle. Il est vrai que je me reconnais dans ce que tu viens de dire. Même si je sors plus par résignation que par courage, j'y arrive à condition que Fab soit à mes cotés (quitte à avoir quelques malaises lors de la sortie). Il peut m'arriver d'avoir des vertiges et de tourner de l'oeil quand je sors dans la rue au bout de plusieurs jours d'enfermement même quand il n'y à personne, mais ca reste tout de même assez rare.
Bisous :)